Manuel Valls n'apprécie guère la dernière couverture du magazine L'Express, et il tient à le faire savoir. Alors que l'hebdomadaire présente Ségolène Royal comme "l'emmerdeuse" du gouvernement, mercredi 2 juillet, le Premier ministre se dit "choqué".

"Oui, ça me choque. Je ne suis pas sûr qu'on retrouverait cette même une à l'égard d'un homme, d'un responsable public", a-t-il déploré sur BFMTV, mercredi. "C'est dégradant pour notre vie politique, et je veux dire combien j'apprécie la présence de Ségolène Royal à mes côtés", a ajouté Manuel Valls.

Christophe Barbier assure qu'il s'agit d'un "compliment"

Dans une vidéo mise en ligne sur le site de L'Express, le directeur du journal, Christophe Barbier, assure toutefois que qualifier Ségolène Royal d'"emmerdeuse" est "un compliment" à son égard. "L'emmerdeuse, c'est un compliment, parce qu'elle empêche de tourner en rond tous ceux qui faisaient leurs petites affaires dans leur coin", justifie-t-il.