Manifestations pro-Gaza : Yann Galut, député PS, assume sa participation

La manifestation propalestinienne prévue ce mercredi soir à Paris a été autorisée, contrairement à celle de samedi dernier à Barbès, dans le XVIIIe arrondissement. Yann Galut, député PS, sera dans le cortège. Il défend sa participation et critique l'interdiction de la manifestation de la semaine dernière, avouant quelques tensions au sein de la majorité.

(Yann Galut, député PS du Cher © Maxppp)
Radio France

Mis à jour le
publié le

Ils étaient plusieurs centaines dans le cortège parisien de samedi dernier en soutien aux populations civiles de Gaza, venus défiler au sein de la manifestation interdite par la Préfecture de Police quelques heures plus tôt. Yann Galut, le député du Cher, n'y était pas : "Il était important d'avoir des manifestations encadrées et sécurisées, pour exiger une paix et la justice au Proche-Orient ". Il souligne également que "les manifestations autorisées, à Lyon ou Marseille, se sont bien déroulées ", mais "malheureusement il y a des débordements dans presque toutes les manifestations ".

"Nous n'accepterons jamais aucune forme d'antisémitisme sur notre territoire"

Malgré tout, le député du Cher est attaché au respect de l'ordre public, et affirme, à propos de sa participation à la manifestation - autorisée - de mercredi soir à Paris : "S'il y a le moindre dérapage, nous en tirerons les conséquences " en quittant le cortège. Par exemple, hors de question de laisser libre cours à toute expression d'antisémitisme, "inacceptable " pour Yann Galut. C'est pourquoi, d'ailleurs, il était d'accord avec l'interdiction de la manifestation à Sarcelles dimanche dernier, car "il y avait des appels contre la communauté juive ". Un contexte différent de celui de la manifestation parisienne, où "il vaut mieux prévenir, encadrer ".

"La France doit avoir une position de médiateur"

À propos de la gestion de la crise par la diplomatie française, Yann Galut évoque deux temps. Un premier temps, durant lequel "la position de François Hollande n'a pas été totalement comprise " par les parlementaires. Il parle même d'un "débat " au sein du Parti socialiste. Mais "heureusement, depuis il a appelé à un cessez-le-feu, et a parlé des populations civiles ". Mais le constat est le même : une nouvelle fois, la majorité PS ne parle pas d'une seule voix.

Yann Galut assume sa présence à la manifestation propalestinienne à Paris
--'--
--'--