Loi Travail : "Ce gouvernement cherche à faire de l'enfumage" selon l'Unef

Vingt-trois organisations de jeunesse comme l'Unef, Solidaires étudiants, la Fidl, l'Unl et des partis de jeunes, comme le MJS, les Jeunes écologistes ou les Jeunes communistes demandent aux jeunes de descendre à nouveau dans la rue ce jeudi. Une démarche justifiée sur France Info par le président de l'Unef, William Martinet.

(William Martinet a été reçu vendredi dernier à Matignon © maxPPP)
avatar
franceinfoRadio France

Mis à jour le
publié le

"Ce gouvernement, il cherche à faire de l'enfumage , a lancé le président de l'Unef, qui demande le retrait total du texte. On a toujours la même logique: si ce projet de loi est voté, on nous explique que notre temps de travail dans l'entreprise va augmenter, que la rémunération des heures supplémentaires va baisser et les conditions de licenciement restent facilitées. Donc ça reste un projet de loi qui précarisera les jeune s."

La flexibilité avancée par Manuel Valls, "c'est de la précarité" : William Martinet, président de l'Union nationale des étudiants de France (UNEF)
--'--
--'--

Dans les universités, des blocages ont été votés comme à Paris 8 ou à Paris 1.