VIDEO. Mesures fiscales : le fait que "des conneries annoncées" se "réalisent" n'est pas "une bonne nouvelle", juge Laurent Wauquiez

Invité de franceinfo, mercredi, le président du Conseil régional d'Auvergne-Rhône-Alpes, Laurent Wauquiez, estime "qu'augmenter la taxation sur les classes moyennes et les Français dans un pays qui est déjà extrêmement frappé d'impôts, c'est une erreur."

FRANCEINFO
avatar
franceinfoRadio France

Mis à jour le
publié le

Le ministre de l'Économie, Bruno Le Maire, a annoncé mardi 12 septembre que les plans épargne-logement (PEL) ouverts à partir de janvier 2018 seront soumis à un impôt forfaitaire de 30% dès la première année, tout comme l'assurance-vie au-delà de 150 000 euros placés par personne. Un prélèvement forfaitaire unique prévu dans le programme de campagne d'Emmanuel Macron.

"C’est pas parce que des conneries étaient annoncées que le fait qu’elles se réalisent est une bonne nouvelle", a réagi mercredi sur franceinfo Laurent Wauquiez, président du Conseil régional d'Auvergne-Rhône-Alpes et candidat à la présidence des Républicains. Selon lui, le mot conneries "traduit une colère, pas seulement par rapport à Emmanuel Macron mais par rapport à ce qu'est la situation des classes moyennes en France", a-t-il précisé.

"Le gouvernement va mettre en panne l'économie française"

"Je pense sincèrement qu'augmenter la taxation sur les classes moyennes et les Français dans un pays qui est déjà extrêmement frappé d'impôts, c'est une erreur. Le gouvernement va mettre en panne l'économie française", a-t-il ajouté.

Le président du Conseil régional d'Auvergne-Rhône-Alpes est aussi revenu sur la réforme du Code du travail : "Il y a des avancées techniques qui vont dans le bon sens. Ce n'est pas un problème pour moi de le dire car je n'ai aucune envie que notre opposition soit sectaire ou bornée. Mais après, je prends un peu de champ. Il faut un peu attérir. La réalité, c'est que je pense que ça ne transformera pas l'économie française."

Laurent Wauquiez, le 13 septembre2017.
Laurent Wauquiez, le 13 septembre2017. (FRANCEINFO)