Sarkozy, Juppé, Hollande : trois évictions d'hommes politiques majeurs en France

En seulement une dizaine de jours, trois hommes qui ont marqué la vie politique française ont été poussés vers la porte de sortie. Des évictions qui traduisent probablement la volonté de changement des Français.

Voir la vidéo
France 3
France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Ils ont été balayés du paysage politique. Nicolas Sarkozy, Alain Juppé et désormais François Hollande. Ils ont été emportés par la défiance des Français. Au premier tour de la primaire de la droite et du centre, les électeurs ont tourné la page Sarkozy sans état d'âme. Une semaine plus tard, c'est un ex-Premier ministre ému, Alain Juppé, qui reconnaît qu'il doit quitter la scène. "On voit un rejet très puissant des élites en place", assure Gaël Sliman, président d'Odoxa.

Le renouvellement mais avec l'expérience

Hier soir, jeudi 1er décembre, c'est donc au tour du président de la République de dresser le même constat. Il admet qu'il ne lui reste plus que cinq mois à exercer le pouvoir. À droite comme à gauche, ce désaveu n'est pas forcément la remise en cause d'un système, comme l'a montré la primaire de la droite. Le renouvellement, mais avec l'expérience, ce scénario sera mis à l'épreuve dès la fin janvier à l'occasion de la primaire de la gauche.

Le JT
Les autres sujets du JT
Nicolas Sarkozy et Alain Juppé candidats à la primaire de la droite 
Nicolas Sarkozy et Alain Juppé candidats à la primaire de la droite  (JEAN-PIERRE MULLER / AFP)