Primaires à droite : un véritable embouteillage

Dix à douze candidats pourraient participer aux primaires à droite, dont le premier tour est prévu pour le 20 novembre prochain.

Voir la vidéo
FRANCE 2

Mis à jour le , publié le

C'est le grand embouteillage à droite. Entre ceux qui sont officiellement candidats et ceux qui pourraient l'être, on compte pas moins d’une dizaine de prétendants. Et leurs motivations sont diverses. Au premier plan : les chevronnés, comme Nicolas Sarkozy, Alain Juppé et François Fillon, qui pensent avoir un temps d'avance sur leurs rivaux. Mais Nathalie Kosciusko-Morizet et Bruno Le Maire sont en embuscade, convaincus que les Français voudront tourner une page en 2017.

Premier tour, le 20 novembre prochain

Et il y a aussi ceux qui sont candidats pour exister. Jean-François Copé, Nadine Morano, Hervé Marriton, voire Michèle Alliot-Marie, font partie de cette dernière catégorie. Mais il leur faudra réunir les précieux parrainages : 250 élus dont 20 parlementaires et 2 500 adhérents du parti. Ils seront donc probablement beaucoup moins lors du premier tour de la primaire, le 20 novembre prochain.

Le JT
Les autres sujets du JT
Alain Juppé, Nicolas Sarkozy et François Fillon, le 5 septembre 2015, lors de l'université d'été du parti Les Républicains à La Baule (Loire-Atlantique).
Alain Juppé, Nicolas Sarkozy et François Fillon, le 5 septembre 2015, lors de l'université d'été du parti Les Républicains à La Baule (Loire-Atlantique). (JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP)