Primaire de la droite : une soirée électorale pleine de rebondissements

François Fillon a su convaincre les électeurs en toute dernière ligne droite. Il a surpris tout le monde hier, dimanche 20 novembre au soir. France 2 revient sur les temps forts d'une soirée mouvementée dans les différents camps.

Voir la vidéo
France 2

Mis à jour le , publié le

François Fillon, plébiscité au premier tour de la primaire de la droite. Il est arrivé hier soir, dimanche 20 novembre, à son QG de campagne à Paris en grand vainqueur. Ses soutiens n'avaient pas imaginé un tel score : plus de 44% des suffrages. "C'est formidable ! C'est quand même une claque pour les sondeurs et c'est une bonne nouvelle pour la France", s'enthousiasme un sympathisant. Longtemps distancé dans les sondages, l'ancien Premier ministre est l'auteur d'une remontée fulgurante.

Nicolas Sarkozy privilégie désormais sa vie privée

Pendant ce temps, Alain Juppé n'est pas à la fête. Vers 19h30, il est au restaurant et arbore un visage très tendu. Les premières estimations ne sont pas bonnes. Avec 28,5% des voix, il est très loin derrière François Fillon. Devant ses partisans, il fait taire sur le champ une rumeur, laissant penser qu'il aurait pu abandonner : "J'ai décidé de continuer le combat", assure-t-il. Pendant ce temps, Nicolas Sarkozy est éliminé du second tour. Il vient d'annoncer qu'il pourrait abandonner la vie politique.

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'ancien Premier ministre, François Fillon, le 20 novembre 2016 à Paris.
L'ancien Premier ministre, François Fillon, le 20 novembre 2016 à Paris. (THOMAS SAMSON / AP / SIPA)