Primaire de la droite : François Fillon tente d'incarner la posture du rassembleur

Thierry Curtet est en direct de la maison de la chimie à Paris, où François Fillon réunit en ce moment tous ses soutiens.

Voir la vidéo
France 2

Mis à jour le , publié le

À quelques jours du second tour de la primaire, le favori des sondages veut se positionner comme le rassembleur. "C'est exactement ça, en tout cas le sens du discours que François Fillon vient de prononcer. Dans la salle, 150 à 200 parlementaires sont présents, dont Bruno Le Maire et un certain nombre de Sarkozystes. François Fillon a eu un mot pour chacun d'entre eux : 'Nicolas Sarkozy s'est retiré avec dignité et élégance', 'Bruno Le Maire m'a apporté un soutien carré et immédiat'", relate Thierry Curtet.

François Fillon ne souhaite pas de guerre fratricide

L'ancien Premier ministre a mis en garde ses soutiens avec cette phrase : "Dans ces primaires, les candidats sont en compétition, pas en guerre." "Visiblement, il se méfie du ton fratricide que pourrait prendre la compétition pour le deuxième tour", poursuit le journaliste. François Fillon a conclu par ses mots : "quelque soit le vainqueur, il aura besoin de tout le monde".

Le JT
Les autres sujets du JT
François Fillon, le 21 novembre 2016, sur le plateau de TF1
François Fillon, le 21 novembre 2016, sur le plateau de TF1 (CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP )