Nicolas Sarkozy éliminé de la primaire : la fin d'une carrière politique

Nicolas Sarkozy a été éliminé hier, dimanche 20 novembre, de la primaire de la droite et du centre dès le premier tour. Il n'y aura donc pas eu de retour gagnant pour l'ancien chef de l'État.

Voir la vidéo
FRANCE 2
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Lendemain de défaite et premier jour de retraite pour Nicolas Sarkozy en ce lundi 21 novembre. Aux côtés de son épouse à la sortie de l'école, Nicolas Sarkozy vient chercher sa fille comme n’importe quel parent, bien loin du coup de tonnerre de la veille. Derniers applaudissements à la sortie de son QG, dernière cohue après 40 ans de vie politique. À l'intérieur du QG, la défaite au premier tour de la primaire de la droite est vécue à huit clos. Pas de caméra autorisée, c'est le clap de fin.

La fin d'un rêve politique

Ses proches, Éric Woerth et Laurent Wauquiez, quittent la tribune la mine défaite. Nicolas Sarkozy a pesé chaque mot de sa déclaration. "J'ai beaucoup d'estime pour Alain Juppé, mais les choix politiques de François Fillon me sont plus proches", a-t-il assuré hier soir. S'il ne parle pas de quitter la politique, tout le monde a compris. "Il est donc temps maintenant pour moi d'aborder une vie avec plus de passions privées et moins de passions publiques." Le directeur de campagne de Nicolas Sarkozy console comme il le peut les militants en pleurs. C'est la fin d'un rêve politique et sans doute aussi la fin d'une époque.

Le JT
Les autres sujets du JT
Nicolas Sarkozy, lors de son discours de défaite au 1er tour de la primaire de la droite et du centre, le 20 novembre 2016.
Nicolas Sarkozy, lors de son discours de défaite au 1er tour de la primaire de la droite et du centre, le 20 novembre 2016. (IAN LANGSDON / POOL / EPA POOL)