Les Républicains : vers la fin des primaires

Après l'échec de la dernière présidentielle, on apprend ce mercredi 27 septembre que 70% des adhérents Les Républicains consultés ne veulent plus d'une primaire ouverte.

Voir la vidéo
FRANCE 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

C'était il y a moins d'un an : François Fillon remporte alors le primaire : un succès populaire - plus de 4 millions de votants -, une première pour cette famille politique. Pourtant, aujourd'hui, beaucoup de sympathisants de droite ne veulent plus en entendre parler, comme à Nice (Alpes-Maritimes). "Vu le résultat, c'était une catastrophe. Donc, à mon avis, il ne faut pas le faire", estime ainsi un homme.

Un refus majoritaire de la primaire

À 70%, les adhérents des Républicains, selon une étude interne, ne veulent plus entendre parler d'une primaire ouverte pour désigner leur candidat à la présidentielle. La dernière campagne a visiblement laissé un souvenir douloureux aux électeurs de droite. Thierry Solère, artisan de cette primaire, aujourd'hui en rupture avec son parti, défend, lui, le principe d'une telle consultation.

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'entrée du siège du parti Les Républicains, rue de Vaugirard, à Paris.
L'entrée du siège du parti Les Républicains, rue de Vaugirard, à Paris. (MAXPPP)