"Alain Juppé a confondu élection présidentielle et primaire" selon le politologue Bruno Cautrès

Alain Juppé a reconnu sa défaite face à François Fillon, dimanche soir, au terme de la primaire de la droite. Le politologue Bruno Cautrès a estimé, sur franceinfo que cela était dû à une confusion entre l'élection présidentielle et la primaire.

Alain Juppé, candidat malheureux à la primaire de la droite, le 27 novembre 2016.
Alain Juppé, candidat malheureux à la primaire de la droite, le 27 novembre 2016. (GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP)
avatar
franceinfoRadio France

Mis à jour le
publié le

François Fillon a largement remporté la primaire de la droite et du centre dimanche 27 novembre face à Alain Juppé. D'après les résultats partiels, l'ancien Premier ministre a obtenu 66,5 % des suffrages contre 33,5% pour le maire de Bordeaux.

Bruno Cautrès, politologue et chercheur au CEVIPOF, a estimé lundi, sur franceinfo, qu'Alain Juppé devait sa défaite à une confusion entre élection présidentielle et primaire. "Je pense que le projet d'alliance avec le centre développé par Alain Juppé a introduit chez les électeurs de droite l'idée qu’Alain Juppé ne ferait pas le programme de réformes auquel ils aspiraient" a- t-il estimé.

Par ailleurs, "Alain Juppé a continuellement joué de sa proximité avec François Bayrou, sans que ce soit explicité", a poursuivi Bruno Cautrès. Les électeurs pouvaient se questionner sur le "rôle qu'aurait joué le président du MoDem dans l'alliance". Or, "pour les électeurs de la droite, François Bayrou c’est l’ennemi, c’est celui qui a appelé à voter François Hollande en 2012. L’électorat de droite n’entendait pas passer l’éponge sur cet événement", a-t-il expliqué.