4 Vérités : "La déchéance de nationalité est une bonne mesure", déclare Brice Hortefeux

Brice Hortefeux est l'invité de Roland Sicard sur le plateau des "4 Vérités" de France 2 ce mardi 5 janvier.

Voir la vidéo
France 2

Mis à jour le , publié le

"Je suis convaincu" que Les Républicains pourront totalement mener "la politique que nous souhaitons", estime le vice-président de la nouvelle région Rhône-Alpes-Auvergne Brice Hortefeux. "Je suis certain d'avoir été élu grâce à une campagne menée de manière claire avec des positions clairement assumées, affichées, revendiquées et constantes", ajoute-t-il. "Nous allons tous devoir mettre en œuvre une réforme dont la caractéristique est d'avoir été mal préparée, mal initiée, bâclée", tonne-t-il contre la majorité de gauche au pouvoir.

Il soutient totalement Sarkozy

"Quant à l'acquisition de la nationalité française, c'est une vraie différence entre la gauche et nous. Pour l'exécutif, c'est le début d'un parcours d'intégration, pour nous, à droite, c'est un aboutissement. Quand l'alternance interviendra, il faudra revenir sur les modalités d'acquisition de la nationalité", assure le député européen.

"Mon engagement est total envers Nicolas Sarkozy", rappelle Brice Hortefeux, qui "souhaite ardemment qu'il soit candidat à la primaire des Républicains en novembre en vue de la présidentielle de 2017". La "déchéance de nationalité est une bonne mesure. Toute piste permettant de lutter contre l'insécurité doit être encouragée", affirme le conseiller régional. Pour lui, "s'il y a eu deux vagues d'attentats meurtriers en onze mois, c'est le signal d'un échec en matière de sécurité". Et de conclure : "Depuis 2012, quoi qu'on en dise, la délinquance s'est aggravée."