Les Républicains un peu plus déchirés

Le renoncement de Xavier Bertrand ce dimanche 25 juin à briguer la tête du parti les Républicains ravive les tensions. 

Voir la vidéo
France 3
avatar
France 3France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Xavier Bertrand ne briguera pas la présidence du parti les Républicains en novembre. Le président des Hauts-de-France l'annonce ce dimanche matin dans le JDD et dit préférer se consacrer à sa région. Dans ce long entretien, Xavier Bertrand dresse surtout l'état des lieux très critique de son parti : les luttes intestines, les inflexions droitières de la ligne politique. Pour lui, c'en est trop.

Wauquiez visé

"En réalité, il n'y a plus grand-chose en commun entre nous. Nous continuons à vivre ensemble, mais ça fait bien longtemps qu'on ne s'aime plus. Et on a peut-être plus grand-chose à faire ensemble", a déclaré Xavier Bertrand. Ce dernier dénonce une droite obsédée par le Front national, comme Laurent Wauquiez. Un constat partagé par les Républicains constructifs, courant dissident. Ce soir, dans un tweet, Laurent Wauquiez a répondu : "Ne laissons pas les médiocres aigreurs nous détourner du seul objectif qui compte : la reconstruction d'une droite fière de ses valeurs." Les fractures se creusent un peu plus chaque jour, prémices d'un congrès de toutes les divisions en novembre.

Le JT
Les autres sujets du JT
Xavier Bertrand, le 13 juin 2017, lors de la visite d\'une usine à Crest (Drôme).
Xavier Bertrand, le 13 juin 2017, lors de la visite d'une usine à Crest (Drôme). (CHRISTOPHE ESTASSY / CITIZENSIDE / AFP)