Les couacs qui secouent la sortie du livre de Nicolas Sarkozy

"La France pour la vie", le septième livre de l'ancien président de la République Nicolas Sarkozy, est sorti en librairie lundi matin.

La couverture du livre "La France pour la vie", de Nicolas Sarkozy, publié le 25 janvier 2016. 
La couverture du livre "La France pour la vie", de Nicolas Sarkozy, publié le 25 janvier 2016.  (DOMINIQUE FAGET / AFP)
avatar
France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Nicolas Sarkozy débarque dans les librairies. Après plusieurs jours de promotion dans les médias, son nouveau livre, La France pour la vie, a fait son apparition dans les rayons, lundi 25 janvier. Un ouvrage entre confessions et mea culpa pour l'ancien chef de l'État, qui entend bien reconquérir le cœur des Français. Et il y a du travail, à en croire un sondage Odoxa pour iTélé et Paris Match publié vendredi : selon cette consultation, seul un Français sur dix a l'intention de se plonger dans le livre de l'ancien pensionnaire de l'Elysée.

Pour faire la publicité de l'ouvrage, le président des Républicains et son entourage n'ont donc pas lésiné sur les moyens. Quitte à commettre quelques impairs…

L'e-mail aux militants qui irrite ses adversaires à droite

Avant de convaincre les Français, autant commencer par séduire ses propres troupes. Quelques jours avant la sortie en librairie, les adhérents du parti Les Républicains ont ainsi reçu un e-mail les invitant "dès à présent à pré-commander ce livre sur la Fnac, Décitre, Amazon, Glose, iTunes ou Globo". 

Mais dans un parti qui s'apprête à organiser une primaire afin de désigner le futur candidat à la présidentielle, l'initiative n'a pas plu à tout le monde. Les partisans des principaux rivaux de Nicolas Sarkozy, Alain Juppé et François Fillon, ont notamment relevé que leurs candidats n'avaient pas bénéficié d'une telle publicité en interne. 

Or, tous deux ont publié des ouvrages ces derniers mois : paru en septembre, Faire, de François Fillons’est écoulé à 87 000 exemplaires, selon son éditeur, rapportent Les Echos (74 209 exemplaires d’après Edistat). Selon le même institut, Alain Juppé a quant à lui vendu 15 640 exemplaires du premier tome de la série de quatre livres programmatiques à paraître avant la primaire fin 2016, rapporte le Huffington PostMes chemins pour l’école détaille son programme en matière d'éducation. Interpellée sur Twitter par Gilles Boyer, proche du maire de Bordeaux, la conseillère presse de Nicolas Sarkozy, Véronique Waché, a répondu, familière : "T'inquiète, on les vend à la boutique".

La stratégie de com qui fait bondir des libraires

Selon le site ActuLitté, envoyer ainsi un e-mail aux militants les invitant à précommander le livre en ligne doit également permettre "de jouer avec les algorithmes des revendeurs, et donc faire monter par avance le titre dans les classements de vente"

Là encore, l'initiative a fait des mécontents, à commencer par les libraires indépendants, relève ActuaLitté : "Pas un seul mot sur la librairie indépendante ? Pas une seule recommandation allant dans le sens d’un retour vers les commerces de proximité, pour se faire réserver un exemplaire ?", s'étonne le site, amer. "Évidemment, cela n’aurait aucune incidence sur les Top Ventes en ligne, donc, en apparence, pas vraiment d’intérêt."

Quoi qu'il en soit, le livre de Nicolas Sarkozy s'est bel et bien hissé en tête des ventes sur Amazon, relevait dès vendredi un soutien de l'ancien président. 

L'erreur de livraison qui fait mauvais genre

Autre gaffe : l'envoi d'exemplaires à une librairie qui n'avait pas commandé La France pour la vie. Sur sa page Facebook, la librairie Meura, à Lille (Nord), s'est agacée d'avoir été victime de ce que la profession appelle un "office sauvage".

Aujourd'hui, dans la catégorie "Vocabulaire de la librairie", l'office sauvage: pratique consistant pour un é...

Posté par Librairie Meura sur samedi 23 janvier 2016

Contacté par francetv info, Guillaume Husson, délégué général du Syndicat de la librairie française, considère toutefois qu'il ne s'agit que d'un cas isolé, et non d'une stratégie marketing agressive menée au détriment des libraires. "Il n'y a pas d'office sauvage sur le livre de Nicolas Sarkozy. C'est peut-être une erreur mais les représentants de Plon ne se sont pas amusés à livrer des ouvrages de Nicolas Sarkozy à plusieurs libraires sans qu'ils aient été commandés, sinon on le saurait depuis la semaine dernière !" commente-t-il.

L'erreur factuelle qui nuit à une promo bien huilée

Avec ce livre, "j'essaye de redonner de l'authenticité à la parole politique", a expliqué Nicolas Sarkozy dans un entretien au Journal du Dimanche. Dans ce contexte, mieux vaut éviter les bourdes factuelles. Or, dans un passage de l'ouvrage, l'ancien président évoque une campagne électorale entre George W. Bush et Barack Obama… qui n'a jamais existé. Un passage repéré par deux journalistes politiques, lundi, et qui n'a pas manqué d'amuser les réseaux sociaux.