Législatives : les députés LR divisés dans les Alpes-Maritimes

Le parti Les Républicains apparaît comme la première force d'opposition, avec 137 députés. Ceux qui ont résisté sont divisés, en particulier dans les Alpes-Maritimes. Combien seront-ils à voter la confiance le 4 juillet prochain?

Voir la vidéo
FRANCE 3
avatar
France 3France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Michèle Tabarot le sait, elle revient de loin. Distancée de 5 points au premier tour par la candidate En marche, la députée sortante LR du Cannet (Alpes-Maritimes) était donnée perdante. Elle rempile finalement pour un quatrième mandat. "Je pense que c'est l'expérience, je pense aussi que c'est le repère pour les électeurs, le fait de connaitre quelqu'un, de ne pas se dire on se lance dans la grande aventure de la communication autour d'un nouveau président et d'un nouveau parti", analyse la députée de la 9e circonscription des Alpes-Maritimes.

6 circonscriptions sur 9 conservées

À l'image de Michèle Tabarot, les candidats LR ont bien résisté dans les Alpes-Maritimes. Ils conservent 6 circonscriptions sur 9, mais tous ne partagent pas le même objectif. Marine Brenier, la protégée de Christian Estrosi, n'avait pas de candidat En Marche face à elle, et elle compte bien rendre la main tendue.

Le JT
Les autres sujets du JT
La façade des locaux du parti Les Républicains, à Paris, le 6 mars 2017.
La façade des locaux du parti Les Républicains, à Paris, le 6 mars 2017. (GABRIEL BOUYS / AFP)