Nathalie Kosciusko-Morizet : 4 mois d'emprisonnement avec sursis requis contre son agresseur

Quatre mois d'emprisonnement avec sursis ont été requis contre Vincent Debraize.

Voir la vidéo
FRANCE 3
avatar
France 3France Télévisions

Mis à jour le
publié le

En arrivant au Palais de justice de Paris, Nathalie Kosciusko-Morizet appréhendait de se retrouver face à l'homme qu'elle accuse de l'avoir agressé. Vincent Debraize est un quinquagénaire, sans antécédent judiciaire, lui-même élu de la République. Il nie formellement avoir usé de violence à son égard.

Quatre mois de prison avec sursis

"Je n'ai jamais, jamais, frappé Nathalie Kosciusko-Morizet bien évidemment. Je n'ai jamais eu l'intention de la frapper", assure Vincent Debraize. Les protagonistes s'accordent à dire qu'il y a bien eu une altercation lors de la distribution de tracts. NKM s'était ensuite retrouvée à terre. Son avocat maintient qu'elle a été frappée. Le procureur a requis 4 mois de prison avec sursis pour Vincent Debraize.

Le JT
Les autres sujets du JT
Nathalie Kosciusko-Morizet quitte l\'hôpital après son agression, le 16 juin 2017, à Paris. 
Nathalie Kosciusko-Morizet quitte l'hôpital après son agression, le 16 juin 2017, à Paris.  (GONZALO FUENTES / AFP)