VIDEO. Législative dans le Doubs : Nicolas Sarkozy exclurait un front républicain

L'UMP, éliminée de la législative partielle dans le Doubs, indiquera le 3 février ses consignes de vote pour le second tour du dimanche 8. Selon Nathalie Saint-Cricq, Nicolas Sarkozy n'appellera pas à voter PS.

Voir la vidéo
France 2
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Groggy après son élimination de la législative partielle dans le Doubs le 1er février, l'UMP est divisée. En son sein, ce lundi, certains ont appelé à faire barrage au FN, tandis que d'autres refusent de s'allier au PS. Demain, mardi 3 février, le parti doit donner seconsignes de vote.

Sur le plateau de France 2, Nathalie Saint-Cricq annonce les intentions de Nicolas Sarkozy, le président de l'UMP : "Il est exclu de faire un front républicain ; pas d'appel à voter PS pour faire rempart au Front national. Nicolas Sarkozy ne veut pas permettre à Marine Le Pen d'entonner le fameux refrain de l'UMPS, du genre 'qui se ressemble s'assemble'."

Le dilemme de l'UMP

Dès lors, que va demander l'UMP à ses partisans ? Selon la journaliste, ce lundi soir, l'ancien chef de l'État hésite entre le ni-ni, "c'est-à-dire ni front républicain ni Front national, en clair, appeler les gens à rester chez soi ou à voter blanc", et entre la liberté de vote "avec un risque quand même : qu'à l'UMP, certains, comme Nathalie Kosciusko-Morizet ou Alain Juppé, trouvent que c'est une façon de laisser libre de voter FN". 

"Il faudra écouter avec beaucoup d'attention les mots et les nuances choisis par Nicolas Sarkozy, car tout aura été pesé jusqu'au dernier moment", conclut-elle.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le siège de l\'UMP, à Paris, le 27 mai 2014.
Le siège de l'UMP, à Paris, le 27 mai 2014. (VALENTINA CAMOZZA / CITIZENSIDE.COM / AFP)