Législative partielle dans le Doubs

La nomination de Pierre Moscovici à la Commission européenne l'a contraint à quitter son poste de député. Les électeurs de la 4e circonscription du Doubs sont appelés aux urnes, les dimanches 1er et 8 février, pour élire son successeur. Trois candidats principaux s'affrontent dans cette législative partielle : le socialiste Frédéric Barbier, suppléant de Pierre Moscovici, qui le remplaçait à l'Assemblée depuis 2012 ; l'UMP Charles Demouge ; et la candidate du Front national Sophie Montel.

Trois semaines après les attaques terroristes et un mois et demi avant les élections départementales, ce scrutin électoral est à suivre de près. Le PS va tester le regain de popularité dont bénéficie l'exécutif depuis début janvier. L'UMP espère retrouver son rôle de premier opposant. Le FN, qui est arrivé en tête des élections européennes avec 24,85% des voix, compte bien confirmer cette dynamique.

Il s'agit de la 13e législative partielle depuis 2012. La gauche les a toutes perdues, à l'exception de celle de Saint-Pierre-et-Miquelon.

123