Le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls, le 23 août 2013 à Paris. 
Le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls, le 23 août 2013 à Paris.  (THOMAS SAMSON / AFP)

Le chiffre a bondi de 14% en an. Le nombre d'étrangers ayant acquis la nationalité française est reparti à la hausse, selon le ministère de l'Intérieur, qui a présenté mercredi 28 août en Conseil des ministres un décret sur le sujet. Manuel Valls, attaqué à gauche cet été pour des propos controversés sur le regroupement familial, avait défendu samedi à La Rochelle, lors de l'université d'été du Parti socialiste, ses réformes en matière de naturalisation, "un beau combat pour la France".

Il s'agit, selon le ministre, de revenir sur les pratiques du gouvernement précédent, qui avait durci l'accès à la nationalité. Les naturalisations ont été divisées par deux entre 2010 et 2012 (près de 95 000 décrets en 2010, 46 000 en 2012). Pour les "relancer", Manuel Valls, né en Espagne et naturalisé Français à 20 ans en 1981, avait publié dès octobre 2012 une circulaire assouplissant les critères pour les précaires et les jeunes, notamment.

Le QCM de culture générale abandonné

Ses consignes ont eu leur effet : sur l'ensemble des demandes, 40% ont obtenu un avis favorable des préfets en 2011. Ce taux est remonté à 61% aujourd'hui, selon l'entourage du ministre. Le décret présenté en Conseil des ministres vise à harmoniser les pratiques des préfectures. Un rapport de l'inspection générale de l'administration a fait état de taux de refus pouvant varier de 10 points d'un site à l'autre.

Un autre décret, qui sera publié vendredi au Journal officiel, entérine l'abandon du questionnaire à choix multiples (QCM) de culture générale, prévu dans une loi du 1er janvier 2012 mais jamais appliqué.