Un député FN affirme avoir subi une agression dans un bar et porte plainte

Le parquet de Béthune confirme à franceinfo qu'une enquête est en cours, sans donner plus de détails. 

Le député FN, Ludovic Pajot, lors d\'une conférence de presse, le 3 octobre 2017.
Le député FN, Ludovic Pajot, lors d'une conférence de presse, le 3 octobre 2017. (JACQUES DEMARTHON / AFP)
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

"Samedi soir, dans le cadre d’une sortie dans un bar de Béthune, j’ai soudainement été pris à partie par un groupe d’individus dont certains se revendiquant de l’extrême-gauche antifa", écrit sur sa page Facebook le député FN du Pas-de-Calais, Ludovic Pajot. Ce dernier affirme avoir été agressé à Béthune dans la nuit de samedi à dimanche 8 octobre. 

"Après un premier échange au terme duquel j’ai été insulté de manière répétée, plusieurs individus de ce groupe se sont jetés sur moi et m’ont asséné plusieurs coups, dont certains au visage", poursuit le parlementaire qui a porté plainte. Contacté par franceinfo, le parquet de Béthune confirme qu'"il y a eu quelque chose" et qu'une "enquête pour violences est ouverte".

"Je condamne la violence dont il a été victime"

D'après BFMTV, trois personnes auraient provoqué et insulté le député. Toujours selon le site d'info, la police a interpellé dans la nuit l'un des trois suspects, information que franceinfo n'a pas pu confirmer. Il s'agirait d'un homme de 28 ans, "défavorablement connu des services de police", qui "reconnaît les injures mais pas les coups"

Plusieurs cadres du FN, dont Marine Le Pen, ont immédiatement dénoncé sur Twitter l'agression présumée du jeune député.

Le président de l'Assemblée nationale, François de Rugy a lui "souhaité, au nom de la représentation nationale" un "complet rétablissement à Ludovic Pajot"