Laurent Fabius renonce à la présidence de la COP21

Dans une lettre adressée au président de la République, l'ancien ministre des Affaires étrangères, face à la polémique, déclare ce lundi soir renoncer à la présidence de la COP21.

(Laurent Fabius souhaitait cumuler les fonctions de président du Conseil constitutionnel et de président de la COP21 © MaxPPP)
Radio France

Mis à jour le
publié le

Finalement, l'ampleur de la polémique aura eu raison des velléités de l'ancien ministre des Affaires étrangères, qui souhaitait cumuler la présidence du Conseil constitutionnel et celle de la COP21. Ainsi, ce lundi soir, Laurent Fabius a annoncé dans une lettre adressée à François Hollande jetter finalement l'éponge en renonçant à suivre le dossier climat.

"Vous m'avez fait l'honneur de me pressentir pour présider le Conseil constitutionnel et je vous en remercie vivement. A mon sens, il n'existe pas d'incompatibilité avec la présidence de la dernière phase de la COP21", écrit ainsi l'intéressé dans son courrier au président de la République. "Pour autant, compte tenu du début de polémique interne sur ce sujet, je juge préférable de vous remettre mon mandat de président de la COP", ajoute-t-il. 

L'ancien ministre des Affaires étrangères, président du sommet de Paris sur le climat qui a abouti en décembre dernier à un accord international, a quitté le gouvernement jeudi à la faveur d'un remaniement. 

La question se posait depuis de la possibilité d'assurer cette fonction alors que François Hollande entend lui confier la présidence du Conseil constitutionnel.