Après avoir été pris en flagrant délit d'excès de vitesse, François Hollande "recadre" ses équipes. En se rendant à Caen (Calvados) mercredi 6 juin pour commémorer le Débarquement du 6 juin 1944, le véhicule de François Hollande aurait roulé "pendant de nombreux kilomètres à plus de 160 km/h", selon BFMTV. Bien au-dessus des vitesses autorisées. Des journalistes de RTL qui suivaient le cortège présidentiel entre Paris et Caen ont également constaté l'excès de vitesse.

A l'arrivée, les reporters ont interrogé François Hollande : "Monsieur le président, est-ce que vous avez fait bonne route ?" "Très bonne route", a répondu le chef de l'Etat. "Pas d'excès de vitesse ?", relance un journaliste de RTL. "Je ne sais pas. Cela a été signalé ?", demande le président, comme on peut le constater dans ce reportage de BFMTV :


Conséquence : "Il y a eu un recadrage du président sur le groupe de sécurité de la présidence de la République", qui assure sa protection et son escorte, affirme jeudi une source dans l'entourage du chef de l'Etat.