Renouvellement de l'Assemblée nationale : atout ou handicap ?

Ce renouvellement de l'Assemblée nationale est totalement inédit sous la Ve République. Nathalie Saint-Cricq fait le point sur les conséquences de cette métamorphose.

Voir la vidéo
FRANCE 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Le renouvellement de l'Assemblée nationale après ces élections législatives est inédit de par son ampleur sous la Ve République. "Néanmoins, si on se souvient de
la chambre de 1981, 33% d'enseignants socialistes qui ne connaissaient rien ou presque au fonctionnement du Parlement siégeaient", explique Nathalie Saint-Cricq sur le plateau de France 2.

Risque de flottement et d'indiscipline

Mais là où le renouveau a ses avantages, c'est qu'il a été vraiment voulu par les Français. "Les novices sont pleins de ferveur, ils n'ont pas encore les réflexes des professionnels de la politique un peu blasés ou résignés. Les inconvénients, c'est le risque de flottement, d'indiscipline voire de rébellion. C'est une machine que l'on maîtrise mal. Il va donc falloir les coacher, les encadrer et même peut-être créer une fonction comme dans les parlements anglo-saxons : le 'Whip' qui encadre les députés", conclut la journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
La façade de l\'Assemblée nationale, le 12 juin 2017.
La façade de l'Assemblée nationale, le 12 juin 2017. (MAXPPP)