Législatives : La République en marche pourrait avoir plus de 400 députés, selon notre sondage Ipsos/Sopra Steria

Le parti d'Emmanuel Macron et son allié, le MoDem, sont bien partis pour remporter une très large majorité à l'Assemblée nationale.

L\'Assemblée nationale, le 15 mai 2017.
L'Assemblée nationale, le 15 mai 2017. (FRANCK FIFE / AFP)
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Les sondages se suivent et se ressemblent pour La République en marche. Le parti d'Emmanuel Macron et son allié le MoDem peuvent espérer envoyer entre 397 et 427 députés à l'Assemblée nationale, selon un sondage Ipsos/Sopra Steria pour France Télévisions et Radio France* publié vendredi 9 juin, à deux jours du premier tour des élections législatives. Un chiffre bien plus élevé que les 289 députés nécessaires pour obtenir une majorité absolue. Les deux partis recueilleraient 31,5% des voix, une progression de deux points par rapport à la dernière enquête du même institut publiée mardi.

Sondage Ipsos/ Sopra Steria publié le 8 juin 2017.
Sondage Ipsos/ Sopra Steria publié le 8 juin 2017. (IPSOS SOPRA STERIA)

En face, les autres formations politiques se partagent les miettes d'une Assemblée qui compte 577 sièges. L'alliance Les Républicains-UDI pourrait espérer entre 95 et 115 députés (22% des intentions de vote), le Front national entre 5 et 15 (18%), le Parti socialiste et ses alliés entre 22 et 32 (8%) et La France insoumise entre 11 et 21 (11,5%). Entre 5 et 10 sièges devraient revenir à diverses formations politiques ou élus non-encartés.

Une abstention estimée à 40%

Autre enseignement, 72% des personnes sondées disent avoir fait un choix "définitif" pour ce premier tour, soit quatre points de plus que dans la précédente enquête. Les électeurs du FN (85%), ceux de La République en marche (80%) et des Républicains (77%) sont les plus sûrs de leur choix, loin devant ceux de La France insoumise (68%) et du Parti socialiste (65%).

L'abstention, quant à elle, est estimée à 40%, soit le même niveau que dans la précédente enquête. Les électeurs qui ont voté pour Marine Le Pen (44% d'abstention) et Jean-Luc Mélenchon (42%) à la présidentielle sont les plus susceptibles de rester chez eux dimanche 11 juin.

* Enquête Ipsos/Sopra Steria réalisé du 7 au 8 juin auprès de 1 995 personnes inscrites sur les listes électorales (dont 1 112 certaines d’aller voter et exprimant une intention de vote), constituant un échantillon national représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. Echantillon interrogé par internet et sélectionné selon la méthode des quotas (sexe, âge, profession de l'individu, région, catégorie d’agglomération).