Agression du socialiste Boris Faure : le député LREM M'jid El Guerrab mis en examen

Le jeune député de 34 ans est soupçonné d'avoir violemment frappé à coups de casque un cadre du PS, Boris Faure, qui avait dû être hospitalisé.

Le député LREM M\'jid El Guerrab, le 5 juillet 2017, à l\'Assemblée nationale à Paris.
Le député LREM M'jid El Guerrab, le 5 juillet 2017, à l'Assemblée nationale à Paris. (MARTIN BUREAU / AFP)
avatar
franceinfo avec AFPFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Le député LREM M'jid El Guerrab a été mis en examen, samedi 2 septembre, confirme son avocat à franceinfo. Le jeune député de 34 ans est soupçonné d'avoir violemment frappé à coups de casque un cadre du PS, Boris Faure, qui avait dû être hospitalisé en soins intensifs. 

M'jid El Guerrab a été présenté à un juge d'instruction qui l'a mis en examen pour "violences volontaires avec arme" ayant entraîné une incapacité totale de travail (ITT) supérieure à huit jours, a précisé son avocat Yassine Yakouti. "Monsieur El Guerrab regrette naturellement la tournure prise par les événements, mais néanmoins il n'est pas à l'origine de cette altercation", a déclaré son avocat à franceinfo. Le député a été placé sous contrôle judiciaire "très léger" avec "une interdiction de contact" avec Boris Faure, toujours selon son avocat.

Mon client est particulièrement choqué par cette situation et se réjouit qu'une enquête soit ouverte pour faire toute la lumière sur cette affaire.

Yassine Yakouti

franceinfo

"Taper, taper très fort"

Selon l'épouse de Boris Faure, Delphine Langlois, le coup dont a été victime son mari est parti lors d'une discussion. "Il m'a raconté qu'il [était] tombé tout à fait par hasard sur monsieur El Guerrab", a-t-elle raconté à franceinfo. "Il lui a dit : 'Il faut qu'on remette à plat nos conflits', ils ont commencé à discuter, et, tout d'un coup, il a vu monsieur El Guerrab prendre son casque, prendre de l'élan, et taper, taper très fort. Il n'a vraiment pas compris, il n'a pas vu venir le coup."

De son côté, l'avocat de M'Jid El Guerrab évoque une version sensiblement différente : "Monsieur El Guerrab a été agressé verbalement et physiquement par un individu qui le harcèle depuis plus d'un an." L'avocat assure à franceinfo que l'atercation a entraîné pour son client une interruption de travail de six jours et que "des propos à caractère racistres particulièrement graves ont été rapportés par des témoins"M'Jid El Guerrab avait par ailleurs raconté sa version des faits dans un post Facebook : "Je n'ai pas réagi à ses menaces et ses insultes, avant qu'il ne pose la main sur moi."

Il m'a agressé verbalement et physiquement en me tordant le poignet devant témoin.

M'Jid El Guerrab

Facebook