La motion de censure de la droite échoue, la loi Travail passe en première lecture

246 députés ont voté la motion de censure, alors qu'il en fallait 288. Le projet de loi Travail est donc adoptée en première lecture et va être transmis au Sénat.

(Manuel Valls et Myriam El Khomri à l'Assemblée nationale, jeudi. © Michel Euler/AP/SIPA)
avatar
franceinfoRadio France

Mis à jour le
publié le

La motion de censure présentée par la droite contre le gouvernement a recueilli les votes de 246 députés. Il fallait 288 voix pour obtenir la majorité absolue des suffrages. Les députés socialistes "frondeurs" n'ont donc pas apporté leurs voix à celles de la droite, contrairement aux élus du Front de gauche.

Le projet de loi sur la réforme du code du travail est donc adopté en première lecture, en application de l'article 49.3 de la Constitution. Il va être transmis au Sénat.

Cette adoption de la loi Travail intervient alors que ce jeudi a été marqué par une nouvelle journée de mobilisation, à Paris comme en région. Des milliers de manifestants ont à nouveau défilé, à Paris, Nantes, Rennes ou Toulouse, au moment où la motion de censure déposée par la droite était examinée à l'Assemblée. Manuel Valls avait engagé la responsabilité de son gouvernement, mardi, misant sur le passage en force.