Jean-Luc Mélenchon : provocation ou dérapage ?

Depuis samedi, la polémique enfle après les propos de Jean-Luc Mélenchon suite à la manifestation organisée à Paris par la France insoumise. Une comparaison avec les nazis qui a irrité le gouvernement.

Voir la vidéo
France 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

C’est une phrase choc qui retient l’attention. Dès le début de son discours, samedi, Jean-Luc Mélenchon dénonce un mépris du gouvernement pour les manifestants qui, dans la rue, s’opposent à la réforme du Code du travail. "C’est la rue qui a abattu les rois. C’est la rue qui a abattu les nazis. C’est la rue qui a abattu le plan Juppé […]", a déclaré le leader de la France insoumise.

Une erreur historique

Ce qui se voulait être une leçon d’histoire fait bondir la classe politique. Sur internet, Gilles Le Gendre s’indigne. "En mettant dans le même sac Alain Juppé, les nazis et Emmanuel Macron, Mélenchon singe la famille Le Pen, le père plus que la fille", a commenté le vice-président des députés En Marche. Sur son blog, Jean-Luc Mélenchon réfute tout propos nauséabonds : "Je n’ai jamais comparé le gouvernement actuel aux nazis, cela va de soi." Certains soulignent néanmoins une erreur historique.

Le JT
Les autres sujets du JT
Jean-Luc Mélenchon, leader le La France insoumise, lors d\'une manifestation, le 23 septembre 2017, à Paris.
Jean-Luc Mélenchon, leader le La France insoumise, lors d'une manifestation, le 23 septembre 2017, à Paris. (CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP)