Guerre d'Algérie : Sarkozy critique les commémorations du 19 mars

Alors que François Hollande s'apprête à célébrer samedi pour la première fois la "Journée nationale du Souvenir Algérie-Maroc-Tunisie", Nicolas Sarkozy s'oppose au choix du 19 mars pour ces commémorations.

(Le 19 mars reste au cœur "d'un débat douloureux", juge Nicolas Sarkozy © SIPA/Allili)
avatar
Radio France

Mis à jour le
publié le

Dans une tribune publiée ce vendredi dans le journal Le Figaro, l'ancien président Nicolas Sarkozy critique vivement la date choisie par le chef de l'Etat François Hollande pour commémorer la fin de la guerre d'Algérie en 1962.

"Choisir la date du 19 mars, c'est entretenir la guerre des mémoires", selon l'actuel président du parti Les Républicains. "Cette Histoire-là est douloureuse car, comme dans tout conflit, la violence fut aussi, hélas, des deux côtés", écrit Nicolas Sarkozy.

Pour l'ancien chef de l'Etat, "choisir la date du 19 mars que certains continuent à considérer comme une défaite militaire de la France, c'est en quelque sorte adopter le point de vue des uns contre les autres, c'est considérer qu'il y a désormais un bon et un mauvais côté de l'Histoire et que la France était du mauvais côté."