François Hollande envisagerait-il de se séparer de Manuel Valls ?

Des proches du président pousseraient le chef de l'Etat à nommer un nouveau Premier ministre, assure "Le Parisien".

Le Premier ministre, Manuel Valls, et le président de la République, François Hollande, à l'Elysée, le 27 janvier 2016.
Le Premier ministre, Manuel Valls, et le président de la République, François Hollande, à l'Elysée, le 27 janvier 2016. (YANN KORBI / CITIZENSIDE / AFP)
avatar
France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Après le départ de Christiane Taubira, Manuel Valls sera-t-il le prochain à prendre la porte de sortie ? En amont d'un remaniement attendu, Le Parisien évoque ouvertement, mardi 9 février, la possibilité d'un changement de Premier ministre. Selon le quotidien, "un petit club de hollandais historiques presse le président de congédier Manuel Valls".

Ce scénario était déjà évoqué par L'Express, mercredi 27 janvier : un changement de Premier ministre pourrait être à l'ordre du jour, écrivait l'hebdomadaire, citant une source proche de l'Elysée. "C'est la première fois que le cercle le plus proche du président, les vieux de la vieille, théorise le fait qu'il doit se débarrasser de Valls", assure désormais un conseiller cité mardi par Le Parisien.

"Manuel Valls emmène François Hollande dans un piège"

Selon le journal francilien, les proches de François Hollande reprochent au Premier ministre ses relations difficiles avec Christiane Taubira, ainsi que sa défense de la déchéance de nationalité. "Manuel l'emmène dans un piège, explique un ami du président. Il veut que l'échec du Congrès soit l'échec de François."

"Valls a rétréci ta majorité, aurait plaidé un proche auprès du chef de l'Etat. Tu ne peux pas aller à la présidentielle sur une tête d'épingle." Dans les colonnes du Parisien, un ministre anonyme envisage sérieusement une candidature du chef du gouvernement en 2017 : "Le seul qui est prêt à mener une campagne, psychologiquement et politiquement, c'est Valls."

Un scénario poussé par Julien Dray ?

Pour éviter une telle issue, le départ de Manuel Valls serait ainsi l'une des propositions de Julien Dray, explique Le Monde. L'idée serait d'"exfiltrer" de Matignon le Premier ministre, "trop clivant", pour le remplacer par Bertrand Delanoë, ancien maire de Paris, plus à même de rassembler à gauche et de permettre in fine l'union autour d'une candidature de François Hollande en 2017.

Ce scénario est-il crédible ? Le président de la République "considère que ce que Valls lui rapporte est supérieur à ce qu'il lui coûte", assure un conseiller au Parisien. Avant de mettre en garde. "Manuel devrait faire attention, prévient-il. François n'a pas de problème de passage à l'acte. Il a sacrifié Ayrault d'un coup de bouton !"