VIDEO. Législatives : Édouard Philippe se prononce en faveur d'une "dose de proportionnelle" à l’Assemblée nationale

Invité de franceinfo mardi, le Premier ministre, Édouard Philippe, a expliqué qu'introduire "une dose de proportionnelle" à l'Assemblée nationale était "utile", mais il s'interroge sur son  niveau.

Voir la vidéo
avatar
franceinfoRadio France

Mis à jour le
publié le

Le Premier ministre, Edouard Philippe, a estimé, mardi 13 juin sur franceinfo, qu'il serait "utile" d'introduire "une dose de proportionnelle à l'Assemblée nationale". "Le président de la République s'est engagé et a considéré, je crois à juste titre, qu'il fallait corriger le mode de scrutin actuel en y introduisant une dose de proportionnelle. Je n'ai aucun problème avec ça", a-t-il affirmé.

"Une dose de proportionnelle à l'Assemblée nationale ne me choque pas, a poursuivi Édouard Philippe. C'est utile parce que cela permet d'ouvrir la répartition des sièges à des courants politiques qui ont du mal à franchir le cap démocratique du scrutin majoritaire."

Une réforme reportée à 2018 ?

Le Premier ministre s'est toutefois interrogé sur le niveau. Selon lui, la dose de proportionnelle est "à regarder dans le détail pour savoir combien de parlementaires restent à l'Assemblée nationale et comment est-ce qu'on organise la nouvelle Assemblée, avec peut-être moins de députés et des modes de scrutin différents pour les désigner."

Pendant la campagne présidentielle, Emmanuel Macron, le président de la République, s'était engagé à mettre la proportionnelle en place avant la fin de l'année 2017. Selon une information de franceinfo, cette réforme devrait finalement être reportée à 2018.

Le Premier ministre, Edouard Philippe, invité de franceinfo, le 13 juin 2017
Le Premier ministre, Edouard Philippe, invité de franceinfo, le 13 juin 2017 (FRANCEINFO)