VIDEO. Assemblée : le message de "soutien chaleureux" à la député agressée Laurianne Rossi

Un message du président de l'Assemblée a été adressé, mercredi 2 août en début de séance, à l'élue de La République en marche giflée sur un marché de Bagneux, par le président de l'Assemblée, François de Rugy. Et ce "au nom de tous les groupes".

Voir la vidéo
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

François de Rugy a adressé, mercredi 2 août, au nom de l'Assemblée nationale, un message de soutien à la députée de La République en marche Laurianne Rossi. Cette dernière, âgée de 33 ans, a été agressée, dimanche 30 juillet, sur un marché de Bagneux (Hauts-de-Seine). Le président de l'Assemblée nationale a ajouté que les élus devaient pouvoir agir "en toute sérénité".

"Au nom de tous les groupes et présidents de groupes", le président de l'Assemblée a souhaité "apporter un soutien chaleureux à notre collègue Laurianne Rossi, qui a été victime d'une agression sur le marché de Bagneux, dans sa circonscription, dimanche dernier", avant le démarrage de la séance de questions au gouvernement. Des applaudissements ont alors retenti dans l'Hémicycle.

"Je crois que la condamnation est unanime"

"Je crois que naturellement la condamnation est unanime envers ce type d'actes contre les élus, candidats, militants, citoyens, ils doivent pouvoir mener leur action en toute sérénité", a-t-il ajouté.

L'agresseur de la députée de La République en marche Laurianne Rossi, giflée dimanche sur un marché à Bagneux alors qu'elle distribuait des tracts, a été condamné lundi à six mois d'emprisonnement, dont cinq avec sursis. Son agresseur, âgé de 63 ans, avait reconnu les faits et son geste avait suscité l'indignation dans la classe politique. Il a été incarcéré.

Le président de l\'Assemblée nationale, François de Rugy, préside une séance de la session extraordinaire, le 4 juillet 2017 à Paris.
Le président de l'Assemblée nationale, François de Rugy, préside une séance de la session extraordinaire, le 4 juillet 2017 à Paris. (CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP)