Trois questions sur la polémique autour des vacances des ministres Gérald Darmanin et Sébastien Lecornu

Gérald Darmanin et Sébastien Lecornu ont annoncé mercredi porter plainte contre Mediapart. Le site d'information affirme qu'ils ont loué une villa appartenant à un "ex-trafiquant de drogue" pour leurs vacances. 

Le ministre de l\'Action et des Comptes publics, Gérald Darmanin, durant une session de questions au gouvernement à l\'Assemblée nationale, à Paris, le 2 août 2017. 
Le ministre de l'Action et des Comptes publics, Gérald Darmanin, durant une session de questions au gouvernement à l'Assemblée nationale, à Paris, le 2 août 2017.  (JACQUES DEMARTHON / AFP)
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Vacances mouvementées pour le gouvernement. Après le dépôt de plainte d'Emmanuel Macron contre un photographe pour "harcèlement et tentative d'atteinte à la vie privée" sur le lieu de villégiature du couple présidentiel, c'est au tour de Gérald Darmanin et Sébastien Lecornu de se tourner vers la justice. 

Le ministre de l'Action et des Comptes publics et le secrétaire d'Etat auprès du ministre chargé de la Transition énergétique ont annoncé, mercredi 16 août, leur attention de porter plainte contre Mediapart pour diffamation, après la publication d'un article les accusant de passer leurs vacances dans la maison d'un "ex-trafiquant de drogue". Franceinfo résume ce qu'il faut savoir de cette affaire. 

1Qu'affirme Mediapart ?

Dans son article (réservé aux abonnés), Mediapart affirme que Gérald Darmanin et Sébastien Lecornu sont "en vacances chez un ex-trafiquant de drogue". Selon le site d'information, les deux hommes ont loué, pour leur séjour en Corse, une villa appartenant à Christelle Godani, miss Corse 1993, et compagne de Gilbert Casanova, condamné dans des affaires d'abus de biens sociaux et de trafic de stupéfiants. D'après Mediapart, les deux membres du gouvernement d'Edouard Philippe auraient été "chaleureusement accueilli[s]" par le couple, à leur arrivée en Corse, dimanche 13 août. 

Le séjour de Gérald Darmanin et Sébastien Lecornu "dans cette maison, du 13 au 19 août, avait été annoncé par la voie officielle dès le 21 juillet : préfecture, police, gendarmerie étaient au courant", affirme l'auteure de l'article. "Nous avons allumé les warnings et alerté la préfecture de Corse-du-Sud, assure une source policière anonyme citée par Mediapart. Comme personne ne réagissait, le directeur adjoint du cabinet du Premier ministre, Thomas Fatome, a été prévenu par un appel privé, le 8 août. Mais visiblement, personne n’a déconseillé au ministre de séjourner à cet endroit… C’est incompréhensible !"

2Qui est Gilbert Casanova, l'homme au cœur de la polémique ?

Ancien président de la chambre de commerce d'Ajaccio et de la Corse-du-Sud, Gilbert Casanova est décrit par Mediapart comme un "ancien militant nationaliste", "homme le plus puissant d'Ajaccio dans les années 1990", puis tombé "dans la grande criminalité". Il a été condamné en 2005 à trois ans de prison ferme pour abus de biens sociaux, puis à huit ans de prison ferme en 2010 pour une vaste affaire de trafic de stupéfiants.

3Que répondent les ministres ?

Contacté par franceinfo, Gérald Darmanin affirme ne pas connaître Gilbert Casanova. "Diffamés dans un article de Mediapart, nous déposons plainte avec @SebLecornu", a-t-il tweeté mercredi à la mi-journée.

Deux heures plus tard, le ministre de l'Action et des Comptes publics a publié un long message sur son compte Facebook, signé de son nom et de celui de Sébastien Lecornu, afin de "ne pas laisser dire n’importe quoi""Nous sommes en vacances dans une maison louée avec des amis de l’Eure", explique-t-il, précisant avoir "trouvé" cette location sur internet, "comme beaucoup de Français". Assurant ne pas connaître la "dame" à qui appartient la maison, Gérald Darmanin affirme que son collègue du gouvernement et lui n'ont "été invités par personne".

Nous trouvons particulièrement scandaleux la formulation du titre de cet article qui n’a manifestement d’autre objectif que de nuire et d’annoncer des choses formellement inexactes.

Gérald Darmanin

sur son compte Facebook

Gérald Darmanin assure avoir appris par la journaliste de Mediapart l'identité de Gilbert Casanova. "Nous avons compris qu’il était l’ex-époux de la propriétaire du lieu de vacances où nous résidons", écrit le ministre. Pour prouver sa bonne foi, il dit avoir fourni au site "le contrat de bail prouvant que ce Monsieur Casanova n’est pas le propriétaire de la maison" et ajoute que la propriétaire "n’a jamais eu aucun problème avec la justice". "La préfecture n'a émis aucune réserve sur le lieu desdites vacances", affirme-t-il.

Que la propriétaire du site que nous louons soit l’ex-épouse de quelqu’un condamné par la justice : cela mérite un article ? Tout cela est délirant.

Gérald Darmanin

sur son compte Facebook