Sondage : un peu plus d'un Français sur deux n'est pas convaincu par le cap fixé par Emmanuel Macron à Versailles

Plus de deux tiers des Français désapprouvent la hausse de la CSG, selon un sondage Odoxa-Dentsu Consulting publié vendredi pour franceinfo et "Le Figaro".

Le président de la République, Emmanuel Macron, avant son discours au Congrès à Versailles (Yvelines), le 3 juillet 2017.
Le président de la République, Emmanuel Macron, avant son discours au Congrès à Versailles (Yvelines), le 3 juillet 2017. (ETIENNE LAURENT/POOL / AFP)
avatar
franceinfoRadio France

Mis à jour le
publié le

Ils sont une majorité à penser que le cap fixé par Emmanuel Macron, lors de son discours tenu devant le Congrès réuni à Versailles lundi 3 juillet, ne "permettra [pas] une amélioration du pays", selon un sondage Odoxa-Dentsu Consulting publié vendredi 7 juillet pour franceinfo et Le Figaro. 54% des Français ne sont pas convaincus. Ce chiffre atteint même les 65% chez les sympathisants de gauche.

Concernant le discours de politique générale tenu mardi par le Premier ministre, Edouard Philippe, 58% des personnes interrogées désapprouvent les mesures annoncées. Dans le détail, 71% des sympathisants de gauche et 60% des sympathisants du Parti socialiste sont en désaccord, alors que 55% des sympathisants de droite ont tendance à approuver ces orientations.

64% des Français contre la hausse de la CSG

L'enquête relève cependant que "toutes les mesures présentées mardi ne suscitent pas l'opposition des Français : la réforme du BAC [72% des Français approuvent], ou la hausse du prix du tabac [61% des Français sont d'accord] suscitent une large adhésion des Français". 

À l'inverse, le sondage indique qu'une mesure, largement débattue pendant la campagne des législatives, provoque un "très large rejet" : 64% des Français sont opposés à l'augmentation de la CSG afin de baisser les cotisations salariales. Sur ce sujet, "Emmanuel Macron et Edouard Philippe font un total consensus contre eux", explique le sondage Odoxa-Dentsu Consulting pour franceinfo et Le FigaroLa mesure est désapprouvée par 70% des sympathisants de gauche, par 75% de ceux de la droite parlementaire, et par 71% de ceux du FN.

*Sondage Odoxa-Dentsu Consulting pour franceinfo et Le Figaro, réalisé le 5 et 6 juillet, auprès d'un échantillon de 1 003 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, parmi lesquelles : 218 sympathisants de gauche, 144 sympathisants En Marche, 157 sympathisants de droite hors FN et 170 du FN.