Nicolas Hulot épinglé pour ses juteux profits engendrés par les produits Ushuaïa

Le "Canard enchaîné" assure dans son édition du 5 juillet que le ministre de la Transition écologique a perçu 290 000 euros en 2013 grâce à la vente de shampoings et autres gels douche.

Voir la vidéo
Franceinfo
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Nicolas Hulot, le nouveau ministre de la Transition écologique, n'a pas échappé aux révélations du Canard enchaîné. Le Palmipède, notamment à l'origine de la tonitruante affaire Fillon pendant la campagne présidentielle, assure que le ministre d'Emmanuel Macron, qui détient la société Éole Conseil, a perçu 290 000 euros de salaire en 2013 grâce aux produits Ushuaïa. L'ancien animateur de télévision aurait touché ces sommes notamment grâce à la vente de shampoings et de gels douches. 

Conflit d'intérêts ?

Selon l'hebdomadaire satirique, sa fondation tourne également très bien. Elle aurait perçu jusqu'en 2012 460 000 euros de chèques versés par EDF. Problème : le ministre devrait bientôt prendre position sur l'EPR de Flamanville qui appartient au fournisseur d'électricité, ce qui pose la question des risques de conflit d'intérêts.

"Tout sera déclaré à la Haute autorité pour la transparence de la vie publique. C'est elle qui appréciera s'il y a conflit d'intérêts", a réagi le membre du gouvernement d'Édouard Philippe.

Le ministre de l\'Ecologie Nicolas Hulot à l\'Elysée, le 28 juin 2017. 
Le ministre de l'Ecologie Nicolas Hulot à l'Elysée, le 28 juin 2017.  (PATRICK KOVARIK / AFP)