Les emplois francs version Macron testés en avril

L'Assemblée nationale vient de valider une expérimentation sur les emplois francs dès avril 2018. Une prime sera offerte aux entreprises embauchant un habitant d'un quartier populaire.

Voir la vidéo
France 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Testés dans quatre à cinq régions à partir d'avril 2018, les emplois francs, promesse de campagne d'Emmanuel Macron, permettent à une entreprise ou une association de bénéficier d'une prime à l'embauche d'un demandeur d'emploi résident dans un quartier prioritaire : 15 000 euros sur trois ans pour un CDI, 5 000 euros sur deux ans pour un CDD.

Un échec sous Hollande

Les emplois francs avaient déjà été testés sous François Hollande sans donner les résultats escomptés. Le dispositif avait même dû être abandonné plus tôt que prévu. Fin 2014, seuls 250 jeunes avaient signé ce type de contrats alors que le gouvernement prévoyait d'en financer 10 000 sur trois ans. L'opposition dénonce donc le recyclage d'une mesure qui n'a pas fait ses preuves et l'absence d'accompagnement. Le gouvernement assure que les leçons de l'expérience précédente ont été tirées. Le public ciblé est élargi, le montant de la prime plus incitatif. 150 000 emplois seraient à la clef.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des immeubles construits dans une banlieue de Paris.
Des immeubles construits dans une banlieue de Paris. (LOIC VENANCE / AFP)