Gouvernement d'Édouard Philippe : Nicolas Hulot au ministère de la Transition écologique

L'une des images fortes de mercredi 17 mai, c'est la passation de pouvoir entre Ségolène Royal et Nicolas Hulot au ministère de la Transition écologique et solidaire. L'écologiste devient l'un des hommes forts du gouvernement.

Voir la vidéo
France 3
avatar
France 3France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Tapis vert pour Nicolas Hulot : il fait finalement son entrée au ministère de l'Environnement, succédant à Ségolène Royal qui l'accueille sur le perron du ministère avec des applaudissements ce mercredi 17 mai. Ils se connaissent bien, et ont collaboré pendant la COP21 à Paris. Le nouveau ministre, qui accepte ce rôle pour la première fois, a salué le travail accompli par Ségolène Royal. "J'ai entendu dire que j'allais vous remplacer : ce n'est pas possible, parce que vous êtes tout bonnement irremplaçable Ségolène. J'ai été du côté de ceux qui exigeaient, un rôle dont je vais probablement très rapidement découvrir qu'il est plus facile que d'être du côté de ceux qui réalisent, et je sais le courage dont vous avez fait preuve", a déclaré le nouveau ministre à sa prédécesseure.

"Une énorme responsabilité"

Du côté des écologistes, les réactions se partagent entre satisfaction et vigilance. Selon Yannick Jadot, député européen EELV, "Nicolas Hulot prend une énorme responsabilité, il est combatif, il devra être combatif d'abord vis-à-vis du gouvernement, qui est plutôt anti-écolo". De nombreux chantiers attendent Nicolas Hulot. Dans son portefeuille, la transition énergétique et l'énergie, un nouveau défi pour cette figure de l'écologie.

Le JT
Les autres sujets du JT
(OLIVIER ARANDEL / MAXPPP)