Emplois aidés : la fronde des communes

La fronde prend de l'ampleur dans les collectivités face à la réduction des emplois aidés.

Voir la vidéo
FRANCE 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Deux cuisiniers en moins à Pellegrue, une commune de 1 000 habitants en Gironde, au moins trois agents techniques non renouvelés à Saint-Hilaire dans la Vienne, un poste de magasinier menacé dans cette épicerie solidaire à Limoges (Haute-Vienne). Un peu partout en France, la grogne des communes monte contre les coupes dans les contrats aidés, ces petits emplois financés aux deux tiers par l'État.

L'association des maires de France lance l'alerte

Sur son site internet, l'association des maires de France lance l'alerte : "Les conséquences d'une telle situation pourraient s'avérer désastreuses pour la gestion quotidienne des services publics". Des déchets dans les rues et les parcs, c'est déjà une réalité dans cette commune près de Lille. 17 contrats aidés sur les 30 agents du service propreté, le maire ne décolère pas. À Valorbiquet, dans le Calvados, la maire a décidé de repousser d'une semaine la rentrée scolaire. En cause, le gel de cinq emplois aidés.

Le JT
Les autres sujets du JT
Emploi : la dérive budgétaire des contrats aidés
Emploi : la dérive budgétaire des contrats aidés (FRANCE 2)