Emmanuel Macron accélère le rythme des réformes

En direct du palais de l'Élysée, Maryse Burgot explique pourquoi l'agenda des réformes a brusquement changé dans les plus hautes sphères de l'État.

Voir la vidéo
France 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Le rythme des réformes s’accélère. "Emmanuel Macron ne veut surtout pas laisser s'installer le sentiment d'un flottement sur le calendrier des réformes. Or, c'est un peu l'impression qu'on a eue ces derniers jours. Cela explique l'arbitrage qu'il a rendu dimanche 9 juillet. La taxe d'habitation, par exemple, rentrera bien en vigueur en 2018", explique Maryse Burgot, en direct du palais de l’Élysée.

"Créer le choc fiscal"

"Il est vrai que ce n'est pas ce qu'avait dit son Premier ministre, Édouard Philippe, qui lui est très soucieux de ne pas creuser le déficit de la France. Emmanuel Macron a, lui aussi, ce souci, mais il pense qu'à trop différer les réformes on ne peut pas créer ce choc fiscal qui permettrait de libérer la croissance. Cela explique le débat qu'il a tranché hier. Cela lui permet de couper court à un petit de procès en immobilisme", ajoute la journaliste de France 2.

Le JT
Les autres sujets du JT
Emmanuel Macron lors de sa conférence de presse de clôture du sommet du G20, à Hambourg (Allemagne), le 8 juillet 2017.
Emmanuel Macron lors de sa conférence de presse de clôture du sommet du G20, à Hambourg (Allemagne), le 8 juillet 2017. (LUDOVIC MARIN / AFP)