VIDEO. Regardez l'intégralité de l'interview du Premier ministre Edouard Philippe sur France 2

Le chef du gouvernement était l'invité de David Pujadas, mardi lors du journal de 20 heures, à douze jours du premier tour des élections législatives.

Voir la vidéo
avatar
Marie-Adélaïde ScigaczFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Ce qu'il faut savoir

Malgré "l'exaspération des Français" et les révélations de la presse, Richard Ferrand peut rester au gouvernement. Le Premier ministre, Edouard Philippe, l'a annoncé lors de son interview au journal de 20 heures de France 2, mardi 30 mai. Il a toutefois ajouté qu'un ministre mis en examen serait forcé de démissionner, ce qui n'est pas le cas de Richard Ferrand. 

La loi de moralisation de la vie politique reportée. Initialement prévue avant les élections législatives, la présentation de la loi sur la moralisation de la vie politique par le ministre de la Justice, François Bayrou, aura finalement lieu le 14 juin. Le texte comprendra "des dispositions assez innovantes" qui rendent le texte "compliqué à écrire" car "on veut que le texte soit parfaitement conforme", a annoncé Edouard Philippe.

Réforme du travail : les ordonnances publiées "avant la fin de l'été". "Nous présenterons au mois de juillet, devant le Parlement qui sortira des urnes, une loi d'habilitation" et "nous publierons avant la fin de l'été des ordonnances qui intégreront le fruit de nos discussions" avec les partenaires sociaux, a déclaré le Premier ministre. Il a précisé que la loi de ratification des ordonnances pourrait "intervenir bien après" la prise des ordonnances.

Richard Ferrand visé par de nouvelles révélations. Dans son édition datée de mercredi, Le Monde affirme que Richard Ferrand, directeur général des Mutuelles de Bretagne de 1998 à 2012, "a fait bénéficier de plusieurs contrats des proches, dont son ex-femme et sa compagne". Des accusations de "mélange des genres" que le ministre de la Cohésion des territoires "réfute et condamne" dans un communiqué publié mardi en fin de journée.

Le live

Suivez le live et réagissez en direct
#PHILIPPE

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #PHILIPPE

20h29 : "Quand on me classe, on me classe à droite, je l'assume."

20h29 : Richard Ferrand peut rester au gouvernement malgré "l'exaspération des Français." Voici sa déclaration au "20 heures" de France 2.




Edouard Philippe : Richard Ferrand peut rester au gouvernement malgré "l'exaspération des Français"

20h27 : "La pénibilité, c'est un droit qui a été reconnu et qui est justifié (...) Il ne s'agit pas de remettre en cause ni le principe ni les droits acquis (...)." "Mais sur un certain nombre de critères, c'est difficile à mettre en œuvre."

20h25 : "Nous donnerons, en début de semaine prochaine, un cadre à la discussion [avec les organisations syndicales] (...). Nous présenterons en juillet devant le Parlement une loi d'habilitation et nous publierons avant la fin de l'été des ordonnances qui intégreront le fruit de nos discussions."

20h22 : "Nous allons insérer des dispositions assez innovantes et c'est assez compliqué à écrire", explique le Premier ministre pour justifier la présentation de la loi sur la transparence de la vie politique avec une semaine de retard.

20h22 : Son gouvernement entend faire "entrer [la France] dans un nouveau monde, un monde de règles précises qui rétablissent la confiance dans les acteurs publics."

20h22 : La loi sur la transparence de la vie politique, présentée le 18 juin par le garde des Sceaux, instaurera "l'interdiction absolue des emplois familiaux." Le Premier ministre rappelle l'ambition de "limiter les choses qui ne sont pas illégales, mais ne sont pas acceptables."

20h22 : "Un ministre qui serait mis en examen devrait démissionner, il n'y a aucune ambiguïté là-dessus."

20h22 : Pour le Premier ministre, "oui", Richard Ferrand peut rester ministre en dépit des révélations récentes


20h15 : Edouard Philippe est sur le plateau de France 2. Vous pouvez suivre son interview sur notre direct.

19h32 : Edouard Philippe est l'invité du 20 heures de France 2. Vous pourrez également suivre son intervention en ligne, et en direct, d'ici une trentaine de minutes.

19h31 : Le Premier ministre doit s'exprimer ce soir à la télé, mais sur quelle chaîne ?