VIDEO. Florian Philippot : "Le FN ne doit pas être un syndicat anti-immigration"

Invité de RTL, l’ex-vice-président du Front national est revenu sur les conditions de son départ du parti, vendredi 22 septembre.

Voir la vidéo
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Il ne compte pas traverser le désert. Après avoir annoncé qu'il quittait le Front national, jeudi 21 septembre sur France 2, Florian Philippot est revenu sur son départ du parti au micro de RTL. L'ex-vice-président du mouvement a notammment déploré le changement de direction opéré récemment par le FN : "Un parti politique, ce n'est qu'un outil. Quand on sent qu'il ne va plus dans le bon sens (...) vous en tirez les conclusions. C'est ce que j'ai fait."

Le FN se 'mégrétise'. Beaucoup d'anciens 'mégrétistes' sont revenus et ont des places importantes. Moi, ça ne me convient pas. Ça me désole même.

Florian Philippot

sur RTL

Florian Philippot a continué de déplorer aussi la ligne identitaire du Front national, dans laquelle il ne se reconnaissait plus. "Pour moi, le FN ne doit pas simplement être un syndicat anti-immigration, dit-il. C'est en effet un sujet important, mais ça ne peut pas être le seul."

Désormais, Florian Philippot confie se sentir "libre" et compte se consacrer à son mouvement, Les Patriotes. "Macron a réuni les mondialistes de droite et de gauche, nous devons réunir les patriotes de droite et de gauche", assure-t-il. L'ex-vice-président a rencontré Nicolas Dupont-Aignan, jeudi : "Je ne rejoins pas son parti Debout la France, mais je pense que l'on va pouvoir faire des choses ensemble."

Florian Philippot a annoncé son départ du FN jeudi 21 septembre, sur France 2.
Florian Philippot a annoncé son départ du FN jeudi 21 septembre, sur France 2. (JOEL SAGET / AFP)