Présidentielle : à Villers-Cotterêts, ville dirigée par le FN, Emmanuel Macron remporte l'élection d'une courte tête

Emmanuel Macron arrive en tête du second tour à Villers-Cotterêts, ville de l'Aisne dirigée par le Front national, avec une courte avance : 50,18% des voix contre 49,82% pour Marine Le Pen.

Le bain de foule d\'Emmanuel Macron lors de sa venue à Villers-Cotterêts, le 17 mars dernier.
Le bain de foule d'Emmanuel Macron lors de sa venue à Villers-Cotterêts, le 17 mars dernier. (MAXPPP)
avatar
Grégoire LecalotRadio France

Mis à jour le
publié le

Emmanuel Macron arrive en tête du second tour à Villers-Cotterêts, ville de l'Aisne dirigée par le Front national, avec une courte avance : 50,18% des voix contre 49,82% pour Marine Le Pen. Un score que minimise le maire FN, Franck Briffaut, qui préfère se réjouir des résultats nationaux : "Il y a une recomposition de la vie politique française, c'est acté. C'est une satisfaction sur l'ensemble du scrutin. C'est bien nous contre tous les autres." 

C'est une victoire politique. Cela fait déjà un moment, 30 ans que je dis qu'elle vient. Ça y est, elle est en place

Franck Briffaut, maire (FN) de Villers-Cotterêts

à franceinfo

Les habitants de Villers-Cotterêts se revendiquant de gauche, comme Jean-Claude, un ouvrier, voient dans cette victoire un premier pas : "Ça prouve que le FN s'est enraciné, mais pas à vie. Maintenant, il faut préparer le terrain pour les prochaines municipales, il y a un gros travail à faire sur la ville."

Les législatives en ligne de mire

Pour dépasser le Front national dans l'un de ses fiefs, En Marche ! a bénéficié au second tour d'un large report des voix des électeurs de Jean-Luc Mélenchon. Monique Assouline, représentante locale du mouvement la France insoumise, espère continuer à piocher dans les différents partis pour les élections législatives à venir : "Il faut du renouveau politique".