Marine Le Pen à Marseille : un meeting sous haute surveillance ?

Le journaliste Ambroise Bouleis, en direct de Marseille, détaille le dispositif déployé pour le dernier grand meeting de la candidate FN, au lendemain de l'interpellation dans cette même ville de deux hommes soupçonnés de préparer un attentat. 

Voir la vidéo
FRANCE 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Le 19 avril au soir, Marine Le Pen s'exprimera à Marseille (Bouches-du-Rhône) dans une salle pouvant accueillir plus de 8 000 personnes. L'accès à la salle de concert où doit se tenir le meeting va être particulièrement surveillé. "Les militants qui voudront s'y rendre devront se soumettre à deux contrôles de sécurité. Un premier contrôle des sacs à l'extérieur de la salle puis un second contrôle à l'entrée. Des blocs de béton vont également être disposés à l'extérieur comme c'est désormais le cas de façon classique pour ce genre de rassemblement, afin de prévenir d'éventuelles attaques de véhicules", explique Ambroise Bouleis, présent sur place.

Un dispositif "classique"

"Il y aura également en plus de la sécurité de la salle et du parti, un déploiement de quelque 300 policiers et gendarmes avec des agents en tenue, des agents en civil et également des tireurs d'élite". Un dispositif qui semble impressionnant, mais qui reste "classique pour les meetings de cette ampleur depuis le début de la campagne. Il n'est dont pas particulièrement renforcé en effectif, mais la vigilance sera bien de mise", conclut le journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
La candidate du Front national, Marine Le Pen, à Paris, le 17 avril 2017.
La candidate du Front national, Marine Le Pen, à Paris, le 17 avril 2017. (ALAIN JOCARD / AFP)