Le Front National peine à financer sa campagne

Pourquoi les banques refusent-elles de financer la campagne de Marine Le Pen ? Une équipe de France 3 fait le tour de la question.

Voir la vidéo
FRANCE 3
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Le 18 septembre à Fréjus, le meeting de Marine Le Pen avait déjà des allures de campagne électorale. Et pourtant, la présidente du Front National n'a pas encore trouvé le moyen de financer sa candidature à la présidentielle. Selon le FN, une quarantaine de banques auraient refusé de prêter de l'argent au parti. Pourtant, les sondages assurent que la candidate dépassera les 5% de voix nécessaires au remboursement par l'État. Une question d'image, mais pas seulement. "Le FN reste un parti qui est encore loin du pouvoir donc ça peut être moins intéressant pour une banque de prêter à un candidat qui n'aura pas accès à la décision publique", explique Abel François, professeur d'économie. 

Des emprunts à l'étranger ? 

Les banques ne souhaitent pas prendre de risques alors que deux cadres du parti vont être poursuivis en correctionnelle pour répondre du financement de la campagne des Législatives 2012. Alors Marine Le Pen n'a pas d'autres choix que se tourner vers son père, exclu du FN, et ses cercles de soutien. Environ six millions d'euros auraient été accordés sous forme de prêt. Une somme insuffisante pour le trésorier du parti Wallerand de Saint-Just qui cherche d'autres solutions, quitte à aller emprunter à l'étranger. Le financement des campagnes électorales est un problème récurrent pour le FN qui affirme être victime du système.

Le JT
Les autres sujets du JT
La présidente du Front National, Marine Le Pen, le 16 juillet 2016
La présidente du Front National, Marine Le Pen, le 16 juillet 2016 (ALAIN JOCARD / AFP)