Le FN compte désormais plus de conseillers régionaux que le PS

Selon le décompte du ministère de l'Intérieur, 358 conseillers régionaux frontistes ont été élus, dimanche, contre seulement 355 socialistes.

Marion Maréchal-Le Pen à Marseille (Bouches-du-Rhône), le soir du second tour des élections régionales, le 13 décembre 2015.
Marion Maréchal-Le Pen à Marseille (Bouches-du-Rhône), le soir du second tour des élections régionales, le 13 décembre 2015. (BORIS HORVAT / AFP)
France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Le FN n'est peut-être pas, aujourd'hui, le "premier parti de France" en nombre d'élus, mais il devance désormais le PS dans les hémicycles des conseils régionaux. A l'issue du second tour des élections régionales, dimanche 13 décembre, 358 frontistes ont été élus, contre seulement 355 socialistes, selon les données diffusées par le ministère de l'Intérieur.

>> Consulter tous les résultats des élections régionales

Dans son ensemble, le bloc de gauche dépasse tout de même encore largement le Front national : en ajoutant aux socialistes les radicaux de gauche, les écologistes, les communistes ou encore les candidats étiquetés "divers gauche" par la place Beauvau, on arrive à un total de 677 conseillers régionaux élus dimanche sur des listes de gauche. Moitié moins que lors du précédent scrutin, en 2010.

Au total, selon les calculs de francetv info, le parti de Marine Le Pen peut désormais revendiquer 1 992 élus (conseillers municipaux, régionaux, députés...). Alors qu'il n'en comptait que 181 au début du quinquennat de François Hollande, il y a un peu plus de trois ans.