Jean-Marie Le Pen : "Florian Philippot ne respecte pas l'esprit du Front national"

Ce 20 mars, Jean-Marie Le Pen, ancien président du Front national est l'invité du 12/13 dimanche de France 3. Il revient sur l'évolution du parti dont il a été exclu.

Voir la vidéo
FRANCE 3

Mis à jour le , publié le

Fondateur du Front national, parti dont il a été exclu, député européen, Jean-Marie Le Pen est l'invité du 12/13, dimanche 20 mars. À 87 ans, celui qui a marqué l'histoire de l'extrême droite française n'est pas près de prendre sa retraite. Il a annoncé qu'il voulait créer un nouveau mouvement. "Nous allons faire des comités 'Jeanne d'Arc au secours', au secours de la France bien sûr, pas à notre secours personnel. Ces comités ont pour but d'influencer autant que faire se peut, la marche du Front national parce que je pense que le Front national pour 2017 reste le seul moyen de remporter la victoire nationale. Je ferai tout ce que je pourrai pour maintenir cette ligne", explique Jean-Marie Le Pen.

Le problème Philippot

Florian Philippot, numéro deux du parti a-t-il pris le pouvoir au Front national ? "C'est un petit peu vrai, en tout cas c'est l'apparence. En politique, n'existe que ce qu'il paraît exister. De toute évidence, le retrait médiatique de Marine Le Pen a eu pour conséquence la promotion médiatique de Mr Phillippot", répond l'ancien président du parti d'extrême droite. Florian Philippot, un homme à qui Jean-Marie Le Pen reproche "de ne pas respecter l'esprit du Front national. Il est un adhérent et un militant relativement récent et il doit tenir compte des sacrifices qui ont été faits par les militants, de l'histoire de Front national. Pour avoir un avenir, il faut regarder son passé et le passé du Front national est tout à fait honorable dans l'opposition qu'il a marquée à la décadence française et à ce qu'il incarnait dans la politique", souligne aussi Jean-Marie Le Pen.


 

Le JT
Les autres sujets du JT
Le fondateur du Front national Jean-Marie Le Pen à Nanterre (Hauts-de-Seine), le 20 août 2015. 
Le fondateur du Front national Jean-Marie Le Pen à Nanterre (Hauts-de-Seine), le 20 août 2015.  (KENZO TRIBOUILLARD / AFP)