Hayange : deux ex-adjoints au maire quittent le Front national

Les deux anciens élus ont déchiré symboliquement leurs cartes d'adhérents, lundi soir, à la sortie d'un conseil municipal. 

Le maire FN de Hayange (Moselle), Fabien Engelmann, lors d'un conseil municipal, le 3 septembre 2014.
Le maire FN de Hayange (Moselle), Fabien Engelmann, lors d'un conseil municipal, le 3 septembre 2014. (MAXPPP)

Mis à jour le , publié le

Le Front national victime d'un retour de flamme à Hayange (Moselle). Deux ex-adjoints au maire FN Fabien Engelmann ont annoncé, lundi 27 octobre, qu'ils quittaient le parti de Marine Le Pen. Ils ont ainsi déchiré symboliquement leurs cartes d'adhérent à l'issue d'un conseil municipal. 

Un parti "qui cautionne les actions d'un maire qui n'a pas les mains propres"

Parmi les deux dissidents se trouve Marie Da Silva, ex-première adjointe au maire limogée en septembre, qui avait porté plainte contre Fabien Engelmann, en l'accusant d'avoir fraudé ses comptes de campagne.  La commission nationale des comptes de campagne a rejeté les comptes du maire la semaine dernière. 

"Les cadres n'ont qu'une idée en tête, c'est de monter au sein du parti, et nous, les petits soldats recrutés, on est perdus. (...) Quand on essaie de lancer des bouées pour dire que ça ne va pas, personne ne nous entend, a déploré l'ancienne première adjointe. J'ai servi un parti qui cautionne les actions d'un maire qui n'a pas les mains propres." 

"On n'est pas des moutons, a expliqué de son côté Patrice Hainy, l'autre élu démissionnaire. A chaque fois qu'on utilise notre liberté de parole on risque un procès, alors je préfère partir."

Fabien Engelmann satisfait

"Grand bien leur fasse, a commenté Fabien Engelmann, interrogé mardi par l'AFP. De toute manière, j'allais demander rapidement une procédure d'exclusion à l'encontre de Mme Da Silva, qui n'a de cesse de critiquer notre parti et qui ne respecte rien à rien. Je ne pouvais pas garder ces trublions, ces apostats. Depuis qu'ils ne sont plus dans les couloirs de la mairie, on travaille dix fois mieux."

Le Front national continue, au moins officiellement, de soutenir le maire d'Hayange, par ailleurs conseiller politique de Marine Le Pen au dialogue social.