A Hayange, le boucher halal dans le viseur du maire FN

Dans un courrier qu'il a lui-même signé et que révèle francetv info, Fabien Engelmann somme le commerçant de fermer son magasin le dimanche. Au mépris de la réglementation en vigueur. 

Le maire FN de Hayange (Moselle), Fabien Engelmann, dans son bureau, le 3 septembre 2014.
Le maire FN de Hayange (Moselle), Fabien Engelmann, dans son bureau, le 3 septembre 2014. (MAXPPP)
France Télévisions

Mis à jour le
publié le

C'est une lettre qui l'a autant surpris que dépité. Début juin, un boucher halal de Hayange (Moselle) a reçu un courrier officiel, envoyé en recommandé, dans lequel le maire FN de la commune, Fabien Engelmann, lui intime l'ordre de fermer son commerce le dimanche matin.

Dans cette missive, dont francetv info révèle le contenu jeudi 11 septembre, l'élu frontiste estime qu'en vertu de la réglementation spécifique qui s'applique en Alsace-Moselle, le boucher halal de Hayange, installé depuis 2008, doit en effet rester fermé le dimanche. "En cas de non-respect, il sera dressé un procès-verbal, lequel sera adressé au tribunal de police pour poursuites", menace Fabien Engelmann en conclusion de sa lettre.

"Des commerces n'ont pas à rester ouverts le dimanche"

Un ordre d'autant plus surprenant qu'à notre connaissance, aucun autre commerce hayangeois ouvert le dimanche n'a reçu pareille demande. Surtout, un article du code du travail et un arrêté du préfet de la région Lorraine prévoient que les commerces alimentaires et épiceries ont le droit d'ouvrir en Moselle le dimanche matin, sur une plage horaire maximale de cinq heures.

Copie de la lettre envoyée par la mairie de Hayange à la boucherie Larabi, relative à l'ouverture du commerce le dimanche.

"Je suis contre l'abattage rituel. (...) Il y a des commerces qui n'ont pas à rester ouverts le dimanche", maintient Fabien Engelmann auprès de francetv info. "Des habitants se sont plaints", ajoute l'édile selon qui la boucherie Larabi serait en réalité ouverte "régulièrement" le dimanche après-midi, au mépris de la réglementation en vigueur. Ce que le patron du commerce conteste "vigoureusement". "La boucherie n'a jamais été ouverte au public le dimanche après-midi. S'il a pu y avoir, un dimanche après-midi, la présence d'un salarié dans l'établissement, c'est avec l'unique mission de nettoyer le magasin et de procéder à l'inventaire des denrées périssables", assure son avocate, Me Saliha Dekhar, dans une réponse écrite adressée au maire de Hayange, mardi 9 septembre.

La boucherie halal Larabi, le 3 septembre 2014, à Hayange (Moselle).
La boucherie halal Larabi, le 3 septembre 2014, à Hayange (Moselle). (FRANCETV INFO)

Elu en mars à la mairie de Hayange, ancien bastion sidérurgiste comptant aujourd'hui un peu plus de 15 000 habitants, le jeune frontiste Fabien Engelmann connaît des débuts agités. Taxé par ses opposants de "prendre des décisions à la légère", de diriger la municipalité "avec brutalité", ou encore de faire preuve d'un"patriotisme poussé au ridicule", l'élu de 35 ans, par ailleurs conseiller politique de Marine Le Pen, est aujourd'hui accusé, par l'une de ses anciennes fidèles, d'irrégularités dans la gestion de son compte de campagne.

La danse orientale "incompatible" avec le FN

Comme l'a révélé francetv info dans une enquête publiée il y a quelques jours, et outre le fait d'avoir sommé le boucher halal de fermer le dimanche, Fabien Engelmann a également refusé la proposition d'une association, qui souhaitait animer à Hayange des ateliers de danse orientale, un loisir qu'il aurait jugé "incompatible avec le Front national", selon des propos rapportés par l'un de ses adjoints.

Toujours selon nos informations, l'élu frontiste aurait également demandé à son adjointe au commerce et à l'artisanat, Emmanuelle Springmann, de "déplacer les marchands maghrébins de la zone principale du marché bi-hebdomadaire, pour les installer plus loin". Ce que l'adjointe assure avoir refusé de faire, et que le maire nie avoir demandé. En revanche, une Fête du cochon verra bel et bien le jour à Hayange, dimanche 14 septembre, avec le soutien, sur internet, de groupuscules d'extrême droite, trop contents de cette manifestation à laquelle les musulmans ne risqueront pas de participer.

[edit : Après la publication de notre article, jeudi 11 septembre, et en vertu de l'arrêté préfectoral daté du 16 juillet 2014, Fabien Engelmann précise désormais que le commerce pourra bien rester ouvert le dimanche matin, dans une plage horaire maximale de cinq heures.]