Terrorisme : hommage national aux victimes aux Invalides

Le 19 septembre est depuis 18 ans une journée d'hommage à toutes les victimes du terrorisme. Après le Bataclan, Nice, Magnanville ou Saint-Étienne-du-Rouvray, le contexte est douloureux dans notre pays :  230 morts.

Voir la vidéo
France 2
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Une rose pour chaque victime, elles sont déposées près du mémorial alors que des proches lisent les 230 noms des personnes tuées dans les attentats l'année passée. Chaque 19 septembre, la cérémonie en hommage aux victimes du terrorisme a lieu ici dans les jardins des Invalides. Cette année, après le Bataclan et Nice, la cérémonie prend une dimension particulière. On lit aussi les noms des victimes françaises au Mali, au Burkina Faso, en Côte d'Ivoire, à Bruxelles et à Magnanville et pour finir par la dernière attaque du 26 juillet à Saint-Étienne-du-Rouvray.

François Hollande a promis plus de moyens pour la lutte antiterroriste

Aux côtés des familles des victimes, le président de la République, la quasi-totalité du gouvernement et des membres de l'opposition. La parole est d'abord donnée aux victimes comme une jeune femme de 21 ans qui a perdu plusieurs membres de sa famille à Nice. À la tribune, de nombreux orateurs demandent également un engagement plus important de l'État, comme une femme qui a perdu son père dans un attentat en Côte d'Ivoire. "L'accompagnement des victimes dans la durée reste pour nous une priorité", déclare Chloé Arnaud.

Après une Marseillaise très émouvante, François Hollande a promis plus de moyens pour la lutte antiterroriste. Des engagements concrets salués par les familles de victimes qui attendent maintenant des actes. À la fin de la cérémonie, le président s'est longuement attardé auprès des familles.

Le JT
Les autres sujets du JT
La cérémonie d\'hommage aux victimes françaises des attentats, à l\'hôtel des Invalides à Paris, le 19 septembre 2016. 
La cérémonie d'hommage aux victimes françaises des attentats, à l'hôtel des Invalides à Paris, le 19 septembre 2016.  (MICHEL EULER / AFP)