Sept Français sur dix estiment que François Hollande a été un mauvais président

Le président de la République n'a pas su inverser la courbe de sa popularité, selon un sondage Odoxa pour franceinfo, ce jeudi, même si une majorité de Français jugent positive sa politique sociétale.

François Hollande sur le perron de l\'Elysée, le 30 mars 2017.
François Hollande sur le perron de l'Elysée, le 30 mars 2017. (CHRISTOPHE MORIN / MAXPPP)
avatar
Raphaël EbensteinRadio France

Mis à jour le
publié le

À trois semaines de son départ de l'Élysée, François Hollande est jugé sévèrement par les Français. 70% d'entre eux estiment qu'il a été un mauvais président, selon un sondage Odoxa pour franceindo dévoilé jeudi 6 avril 2017. Les sympathisants de gauche eux-mêmes sont 57% à le trouver mauvais.

Son prédécesseur Nicolas Sarkozy a connu le même désamour à son époque. En mai 2011, 73 % des Français jugeaient ainsi son bilan "mauvais". Jacques Chirac, avant eux, avait lui aussi été jugé sévèrement puis, plus il s'est éloigné du pouvoir, plus il a été apprécié.

La courbe du chômage, cette promesse qui coûte cher

Le président de la République, qui a renoncé à se présenter à sa propre succession, n'aura donc pas su inverser la courbe de sa popularité et c'est en grande partie à cause de son échec à inverser une autre courbe, celle du chômage, et à la loi travail. Ainsi, 83% des personnes interrogées dressent un bilan plutôt négatif de la politique économique et sociale menée durant le quinquennat. Dans les rangs socialistes, ce constat est partagé à 59%.

Ces très mauvais résultats contrastent avec une certaine réussite dans d'autres domaines, notamment la lutte contre le terrorisme et l'insécurité. Sur ces questions, François Hollande obtient l'assentiment de 54% des Français et de 45% des électeurs de droite, hors Front national.

Une majorité de Français approuvent les réformes concernant la société

Bilan positif aussi, dans la même proportion (54%) pour ses réformes sociétales comme le mariage pour tous, dont près de la moitié des Français estiment que c'est l'événement le plus marquant du mandat.

Dans le détail, le clivage droite-gauche est important concernant l'appréciation des réformes sociétales de François Hollande : 86% des sympathisants socialistes les approuvent, contre 28% seulement des électeurs de droite, hors Front national.

* Sondage Odoxa pour franceinfo réalisé auprès d'un échantillon de 1 001 Français interrogés par Internet le 5 avril 2017, parmi lesquels 279 sympathisants de gauche, 178 sympathisants de droite hors FN et 147 sympathisants du FN.