Grand Orient de France : la visite de François Hollande est un "hommage"

Le président François Hollande rend visite lundi au Grand Orient de France. Sur franceinfo, le grand maître Christophe Habas y voit un "hommage". 

Christophe Habas est le grand maître sur Grand Orient de France. 
Christophe Habas est le grand maître sur Grand Orient de France.  (BERTRAND LANGLOIS / AFP)
avatar
franceinfoRadio France

Mis à jour le
publié le

Le président François Hollande s'est rendu lundi 27 février au Grand Orient de France, première loge maçonnique du pays. Elle fête cette année les 300 ans de la Franc-Maçonnerie moderne. C'est le premier chef de l'État de la Vème République à leur rendre visite. François Mitterrand les avait accueillis à l'Élysée en 1987. Pour Christophe Habas, grand maître du Grand Orient de France, cette rencontre est un "hommage à 300 ans d'implication de la Franc-Maçonnerie dans la vie sociale et politique".

franceinfo : Comment interprétez-vous cette visite de François Hollande ?

Christophe Habas : C'est un hommage rendu à 300 ans d'implication de la Franc-Maçonnerie en général, et du Grand Orient de France en particulier, dans la vie sociale, politique au sens noble, c’est-à-dire pas forcément partisan de notre société française.

Avez-vous des messages à lui faire passer ?

Il faut défendre la République, défendre la laïcité, remettre au centre des problématiques la dignité humaine et faire en sorte que les politiciens réinvestissent la politique. Ils se sont transformés, hélas, en économistes, souvent mauvais, et perdent de vue que la politique est faite pour améliorer la vie de leurs concitoyens.

La Franc Maçonnerie a-t-elle une voix moins importante aujourd'hui sur les grandes lois de la République ?

Indubitablement, la Franc-Maçonnerie n'a plus le pouvoir, mais elle reste de mon point de vue une force de réflexion, une force de proposition, une force d'innovation intellectuelle. Elle peut, à défaut d'influer directement sur le pouvoir politique, influencer les grands débats, les défis posés à notre société contemporaine.

Le Grand Orient de France soutient-il un candidat à la présidentielle ?

Le Grand Orient de France est une obédience maçonnique, ce n'est pas un parti politique. En son sein se trouve de multiples possibilités politiques. Il ne soutient donc aucun candidat de manière partisane.

Allez-vous auditionner les candidats comme lors de la campagne de 2012 ?

Non, nous n'auditionnerons pas les candidats. Des loges avaient la liberté d'inviter un certain nombre de candidats aux primaires. Certains l'ont fait, j'ai pu rencontrer à titre de courtoisie un certain nombre de candidats aux primaires. Mais, officiellement, nous ne rencontrerons personne.

"Nous ne rencontrerons officiellement aucun candidat à la présidentielle" - Christophe Habas, grand maître du Grand Orient de France

00:00-00:00

audio
vidéo